Edition 2011 "VIVRE ENSEMBLE ET JUSTICE POUR TOUS LES QUARTIERS"

Une stratégie d’éducation alternative qui améliore la participation citoyenne (Sur la base de la pédagogie de Paolo Freire)- Yaoundé, du 17 juin au 31 Août 2011

jeudi 23 juin 2011 par Assoal

PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DES QUARTIERS URBAINS DEFAVORISES

Edition 2011

Yaoundé, du 17 juin au 31 Août 2011

THEME : « VIVRE ENSEMBLE ET JUSTICE POUR TOUS LES QUARTIERS »

Une stratégie d’éducation alternative qui améliore la participation citoyenne (Sur la base de la pédagogie de Paolo Freire)

En partenariat avec le Réseau National des Habitants du Cameroun et le Centre de Ressources pour le Développement Local

A. Origine

ASSOAL, Actions Solidaires de Soutien aux Organisations et d’Appui aux Libertés, qui est une association camerounaise travaillant à la promotion de la justice sociale et de la citoyenneté dans les quartiers défavorisés de la ville de Yaoundé, a fait le constat à la fin des années 1990 que l’ignorance ou le manque d’information était à la source de bien des conflits et de la marginalisation de certaines populations de la vie publique et sociale ; celles-ci n’ayant qu’une idée limitée des voies et procédures parfois garanties par le Droit leur permettant de résoudre leurs problèmes.

ASSOAL s’est donc interrogée sur la meilleure façon de transmettre l’information et de former les habitants des quartiers défavorisés pour qu’ils puissent eux-mêmes défendre leurs droits et prendre une part active au développement de leur quartier, de la ville et du pays. La majorité d’entre eux étant préoccupé par la survie quotidienne, la probabilité qu’ils prennent le temps de se déplacer pour assister à une conférence dans une salle éloignée de leur domicile était minime. Ainsi est née l’idée de rejoindre les habitants directement sur leurs lieux de vie, afin que l’information transmise soit au plus près de leurs réalités quotidiennes et de leurs préoccupations. Les Universités Itinérantes Citoyennes étaient lancées, auxquelles se sont adjointes par la suite les Université Fixes Techniques.

B. Concept

« Si nous avons chacun un objet et que nous les échangeons, nous avons chacun un objet. Si nous avons chacun une idée et que nous les échangeons, nous avons chacun deux idées. » (Proverbe chinois) « Le manque de moyen est un moyen » (proverbe malien), et « la connaissance la plus utile à l’action née de l’action » DPH (Dialogue pour le Progrès de l’Humanité).

Les Universités Itinérantes Citoyennes, comme les Universités fixes techniques, sont donc des moments de partage des connaissances, savoirs, savoirs faire entre des experts, des personnes qualifiées qui détiennent un savoir intellectuel, scientifique ou technique et des citoyens qui connaissent la réalité de leurs quartiers et qui possèdent bien souvent de réelles connaissances empiriques. De cette rencontre nait une ouverture, de nouvelles opportunités, une meilleure compréhension et conscientisation de tous permettant à chacun d’avancer dans la résolution de ses problèmes concrets mais aussi de mieux assumer son rôle de citoyen actif pour le développement local et l’amélioration des conditions de vie de tous.

Les Universités Itinérantes Citoyennes, depuis leur origine, se déplacent de quartier en quartier, et de ville en ville pour multiplier les lieux de diffusion de l’information et de production des savoirs au sein même des espaces publics populaires. Les Universités fixes techniques, quant à elles, sont en quelque sorte une étape intermédiaire qui vise à former des personnes ressources issues des quartiers défavorisés afin qu’elles acquièrent des connaissances techniques qui leur permettront ensuite de jouer un rôle d’animateur-relais, d’accompagnateur, de médiateur, dans leur quartier sur des questions spécifiques nécessitant un socle de connaissances de base.

Les Universités Itinérants Citoyennes et les Universités fixes techniques appartiennent ainsi au champ de l’éducation populaire (éducation à la citoyenneté active) qui répond à une triple démarche :

  • une démarche de construction collective des savoirs, sans hiérarchie entre ces savoirs, ces connaissances ni leurs auteurs
  • une démarche de changement, pour partager, mais construire ensemble à partir des savoirs une autre société
  • une démarche d’acquisition et d’exercice de ses pleins droits économiques, sociaux, culturels, politiques, civiques.

C. Enjeux

1) L’accès au savoir et à l’information étant bien souvent l’apanage des élites, l’enjeu des UIC et des UFT est une diffusion large des connaissances au plus grand nombre de citoyens. Il s’agit également d’éveiller les consciences au rôle que chaque citoyen, quelque soit son milieu d’appartenance ou son origine, peut et doit jouer au sein de la société, aux côtés de l’ensemble des autres acteurs publics et privés lucratifs.

2) Les Universités Fixes Techniques visent à constituer un pool des personnes ressources qui pourront relayer l’information dans leurs quartiers / villes / villages respectifs. L’objectif est que les informations, connaissances, savoirs soient diffusés au plus proche des habitants, de manière permanente.

3) Les Universités Itinérantes Citoyennes se veulent un moment fort d’expression citoyenne où tous sont invités à s’approprier les thèmes abordés et où chacun est amené à participer au débat public, en apportant ce qu’il sait ou sait faire. L’objectif final est de former les citoyens pour qu’ils deviennent acteurs à part entière du développement de leur quartier, de leur ville et de leur pays.

4) En incitant les pouvoirs publics, en particulier via les Bureaux d’Appui au Développement des Quartiers, à assister aux UIC et aux UFT, celles-ci offrent une opportunité de renforcer le dialogue entre les citoyens, les organisations qui les représentent, les autorités publiques et les entreprises du secteur privé marchand.

D. Historique de l’action

Les premières UIC / UFT sont organisées par ASSOAL depuis 1998, avec une formalisation en 1999, grâce au soutien du « projet pro-démocratie » de la coopération canadienne. Elles visaient à l’époque à conscientiser les participants sur leurs rôles, leurs droits/devoirs de citoyen, sur l’importance de prendre part au vote, sur les différentes instances politiques les représentant. Les UIC / UFT avaient alors lieu à la fois dans différents quartiers de Yaoundé et dans différentes villes du Cameroun.

A partir de 2005 – 2006, les UIC se sont centrées sur les questions liées à l’habitat et au foncier qui sont des problématiques centrales dans la vie quotidienne des habitants des quartiers rencontrés. C’est alors que s’est développé le concept de « Cliniques d’Information Juridique et d’Education à la Citoyenneté » couplée à celui de « Balcons de droit » (voir fiche de février 2007). Les balcons de droit visaient à enregistrer les problèmes et les plaintes rencontrés par les habitants et à les répercuter au niveau de la clinique juridique située à ASSOAL. Celle-ci mobilisait ensuite les personnes ressources capables d’apporter un appui pour une situation donnée. Quelques communautés ont pu ainsi régler leurs litiges fonciers et donner les droits relatifs au foncier à leurs membres jadis spoliés.

En 2009, suite à la réalisation d’études sur la situation foncière dans seize quartiers de Yaoundé, on s’est rendu compte que l’importance du titre foncier, et les procédures d’obtention étaient loin d’être maîtrisées. Or 80% des habitants de Yaoundé vivent sur des terrains non titrés, ce qui rend hypothétique l’installation définitive de milliers des ménages sur leur lieu d’habitation. C’est pourquoi ce thème a été retenu pour les UIC 2009, et repris en 2010.

Les UIC 2010, sous le financement des partenaires tels que CORDAID, le SCAC, UMOJA, la Délégation de l’Union Européenne au Cameroun dans le cadre du programme PDQUD (Programme de Développement des Quartiers Urbains Défavorisés) ont également retenu comme thème secondaire « Vivre en harmonie dans un quartier sain » qui visait à sensibiliser les habitants sur le fait que l’objectif n’est pas seulement d’acquérir un logement, mais de faire en sorte que l’environnement dans lequel on vit offre de bonnes conditions d’hygiène, d’assainissement et de santé et qu’il favorise l’épanouissement personnel, le bien être individuel et collectif. Pour cela, les efforts conjugués de tous sont nécessaires pour transformer le quartier, d’où l’importance de se regrouper au sein d’organisations d’habitants / citoyens, telles que les associations de quartier, les mutuelles ou coopératives d’habitat et surtout de travailler en réseaux. Les habitants étaient également incités à prendre les devants, sans attendre une hypothétique intervention providentielle des pouvoirs publics, en relation avec les acteurs privés, pour faire valoir leurs droits et les intérêts de leur quartier dans un dialogue constructif avec les autorités publiques sur les questions d’habitat (logements, foncier, route, réseaux d’eau et d’électricité …).

Ont pris part à ces ateliers ouverts au grand public, près de 3200 habitants de la ville de Yaoundé. On a noté une attention très prononcée des habitants sur la question foncière et les échanges ont contribué à initier dans ces quartiers la mobilisation des bénéficiaires en Mutuelle et Coopérative d’Habitat pour défendre leurs droits d’accès à la terre et à un Habitat décent. Quelques nouvelles communautés de ces quartiers ont entrepris des médiations et ou négociation avec d’autres pour formaliser leurs droits relatifs au foncier. Dans certains cas, les négociations en vue de la restructuration concertée sont en cours ou en projet. Enfin, une coopérative d’habitat a lancé une initiative de construction de logements sociaux en prenant en compte des habitants de ces quartiers.

Présentation de l’évènement 2011

Les UIC 2011 sont des rencontres, ateliers, séminaires, séances de visionnage mobilisant des citoyens venant des différents quartiers de la ville de Yaoundé, appuyés par des organisations, des médiateurs, des comédiens, des universitaires formés. Il se tiendra du 01 juin au 31 Août 2011 dans la ville de Yaoundé et dans divers lieux de la capitale politique du Cameroun. C’est aussi un outil de découverte du territoire, des potentialités et du capital cognitif existant, des capacités des organisations locales. Cet évènement annuel qui se tient particulièrement en période de vacance scolaire au Cameroun, est un moyen fondamental pour jeter un regard profond sur nos tares dans les quartiers, de faire une analyse rétrospective des difficultés rencontrées par les habitants et du niveau de mise en oeuvre de leurs Plans de Développements de Quartiers.

Objectifs des UIC 2011 :

  • Objet principal est de réveiller la conscience citoyenne d’au moins 3000 habitants des quartiers ciblés à travers la tenue d’une trentaine (30) d’UIC et de 20 UFT sur les thèmes « Habitat et foncier, Eau et assainissement, Santé et Mutualisation du risque maladie, etc. pour les amener à se mobiliser en faveur de leur accès aux services sociaux de base.

En lien avec le Programme de Développement des Quartiers Urbains (PDQUD), les UIC et UFT 2011 contribuent à mettre en oeuvre trois objectifs spécifiques majeurs :

  • Renforcer les capacités des principaux acteurs de développement des 16 quartiers et des 5 communes cibles ;
  • Soutenir l’offre des services sociaux de base (eau, assainissement, électricité, voirie, santé, emploi, éducation, habitat) aux habitants des quartiers ciblés et environs issus des programmes des quartiers
  • Former des médiateurs / animateurs par quartier pendant trois jours lors des UFT qui devraient contribuer à restituer les connaissances apprises lors des sessions des UIC dans leur quartier. Chaque session des UIC, d’une durée de deux heures, sera animée par des personnes ressources avec la participation des humoristes, afin de rendre cette activité attractive et faire en sorte que les messages passés puissent atteindre le plus grand nombre.

Résultats attendus des UIC 2011 :

  • Au terme de l’intervention, au moins 3000 habitants (élus, acteurs de la société civile, opérateurs du secteur marchand) des quartiers ciblés bénéficient des UIC (30) et des UFT (20) et au moins 10 médiateurs/formateurs compétents pour les échanges sur les thèmes identifiés
  • Au moins 1000 femmes prennent part à ces UIC et UFT.
  • Au moins quatre sessions de formations organisées pour près de 75 participants
  • Au moins deux restitutions des expériences acquises dans des stages internationaux sont organisées pour près de 25 participants
  • Un rapport de suivi de la mise en oeuvre des BIP et des services sociaux de base est rédigé par les acteurs locaux sous l’accompagnement de la plate Forme DESC
  • 20 partenaires (ministères, communes, institutions non gouvernementales, etc.) et associatifs membres du COPIL prennent part à la cérémonie de réception des ouvrages 2010
  • Au moins 15 microprojets en lien avec les Plans de Développement de Quartiers sont proposés au PDQUD
  • Au moins quatre communes partenaires de la RDC et du Cameroun échangent leurs expériences sur la mise en oeuvre du Budget Participatif
  • Au moins deux ateliers de restitutions et d’évaluation participative des études de restructuration des quartiers NKOLBIKOK sont tenus pour au moins 50 participants
  • Au moins trois séminaires de formation sont tenus au Centre de Ressources pour le Développement Local (CRDL) sur les thèmes (Initiation à l’informatique, secrétariat bureautique, montage d’un CV et/ou d’un business plan, etc.)
  • Au moins 40 participants à l’atelier d’évaluation et d’échange sur le BP et l’accès aux services sociaux de base au Cameroun
  • Au moins 20 participants aux sessions de restitution des formations internationales sur les DESC et les Droits de l’Homme en Afrique centrale (Programme UMOJA et Programme Internationale DESC), améliorent leurs connaissances.

Lieu des rencontres :

  • Commune d’Arrondissement de Yaoundé Ier (MESSASSI, EMANA, ETOA MEKI)
  • Commune d’Arrondissement de Yaoundé II (MOKOLO, CITE VERTE NORD, MESSA CARRIERE)
  • Commune d’Arrondissement de Yaoundé IV (NKOLO, MIMBOMAN III, EKOUMDOUM)
  • Commune d’Arrondissement de Yaoundé VI (ELIG EFFA 3&7, NKOLBIKOK 1&2, ETOUG EBE, MVOG BETSI)
  • Commune d’Arrondissement de Yaoundé VII (NKOLBISSON, OYOM ABANG)
  • Commune d’Arrondissement de NKOL AFAMBA (NKOABANG, NKOLO II)
  • Maison des jeunes de Komkana
  • Monastère de Bénédictins du Mont Fébé
  • Salle de réunion de Caritas à Mvolyé
  • Salles de réunion d’ASSOAL et du RNHC (Bastos et Omnisport)
  • Salles informatiques d’ASSOAL et du CRDL (Bastos et Mimboman Château)
  • Différents lieux publics et salles de rencontres des 16 quartiers ciblés par le PDQUD sur les 5 communes.

Cible des UIC 2011 :

  • Habitants des quartiers de la ville de Yaoundé
  • Représentants d’associations, GIC, RUH, RHQ et chantiers thématiques
  • Représentants des communes
  • Représentants des partenaires au développement
  • Représentants des entreprises et opérateurs économiques
  • Représentants d’hôpitaux et mutuelle de santé
  • Représentants de plates formes associatives, des ONG
  • Représentants des ministères techniques
  • Représentants des médias
  • Universitaires, chercheurs et comédiens
  • Autorités culturelles et traditionnelles des quartiers

Autres participants · Les cadres chargées de l’animation sociales dans les communes partenaires et à la Communauté Urbaine de Yaoundé · Des experts et autres leaders d’opinion · Les humoristes · Les journalistes et médias · Les cadres techniques (fonctionnaires dans les administrations) partenaires sur les thèmes de travail retenus.

Activités et programme indicatif :

Période Quartier/ Lieu

1) Conférence de presse de lancement sur le thème : « Vivre ensemble »

  • Organisations/Personnes responsables : Associations relais, Communes / RHQ, Médiateurs/Formateurs, Equipe ASSOAL
  • Période : 17/06
  • Quartier/ Lieu : Palais des congrès ou Foyer Bandjoun

2) Réunion d’infos et d’évaluation des PDQ dans les quartiers

  • Organisations/Personnes responsables : Associations relais, Communes / RHQ, Médiateurs/Formateurs, Equipe ASSOAL
  • Période : 25/06
  • Quartier/ Lieu : Dans les 16 quartiers du PDQUD

3) Réunion d’échange Bilan UIC 2010, proposition des thèmes prioritaires de 2011 et Planification (calendrier de mise en oeuvre des UIC 2011) Associations relais, Communes / RHQ, Médiateurs/Formateurs, Equipe ASSOAL

  • Période : 02/07
  • Quartier/ Lieu : Dans les 16 quartiers du PDQUD

4) Rapport sur les chantiers abandonnés, mal exécutés et l’état des services sociaux de base dans la ville de Yaoundé

  • Organisations/Personnes responsables : Associations relais, Communes / RHQ, Médiateurs/Formateurs, Equipe ASSOAL
  • Période : Du 15/06 au 01/09
  • Quartier/ Lieu : YAOUNDE

5) Organisation des Universités Itinérantes Citoyennes

  • Organisations/Personnes responsables : Associations relais, Communes / RHQ, Médiateurs/Formateurs, Equipe ASSOAL
  • Période : 09/07
  • Quartier/ Lieu : Dans les 16 quartiers du PDQUD

6) Organisation des Universités Fixes Techniques (Vivre ensemble et Justice pour tous les quartiers)

  • Organisations/Personnes responsables : Associations relais, Communes/ RHQ, Médiateurs/Formateurs, Equipe ASSOAL
  • Période : Du 28 au 30/06
  • Quartier/ Lieu : Dans les 16 quartiers du PDQUD

7) Atelier de formation des membres des comités de gestion des bornes fontaines à la gestion et l’assainissement communautaire

  • Organisations/Personnes responsables : AJEM, APDES, CUDDONKOL, JEVEK Associations relais, Communes / RHQ, Médiateurs/Formateurs, Equipe ASSOAL
  • Période : Du 15 au 30/06/2011
  • Quartier/ Lieu : NKOLBIKOK 1&2 MIMBOMAN III EKOUMDOU M NKOLO

8) Groupe de travail de capitalisation des effets et impacts des activités du PDQUD dans les 16 quartiers avec les cibles

  • Organisations/Personnes responsables : Associations relais, Communes / RHQ, Médiateurs/Formateurs, Equipe ASSOAL
  • Période : Mois de juin
  • Quartier/ Lieu : Dans les 16 quartiers du PDQUD

9) Séminaires de formation du CRDL (Initiation à l’informatique, secrétariat bureautique, monter un CV, un business plan)

  • Organisations/Personnes responsables : Associations relais, Communes / RHQ, Médiateurs/Formateurs, Equipe ASSOAL
  • Période : Du 15/06 au 15/ 08/2011
  • Quartier/ Lieu : CRDL

10) Journées portes ouvertes sur la place de l’information dans les processus de changement social

  • Organisations/Personnes responsables : Associations relais, Communes / RHQ, Médiateurs/Formateurs, Equipe ASSOAL
  • Période : 27- 30/07
  • Quartier/ Lieu : ASSOAL, CRDL, RNHC

11) Organisation de l’atelier d’évaluation et de formation sur le Budget Participatif

  • Organisations/Personnes responsables : Les Maires, les BADQ, SG, Mairie, Receveur, Délégué du Gouvernement, MINATD, Ambassadeur de France, les délégués du BP, Associations de quartiers, observatoires des services sociaux de base
  • Période : 06 au 08 juillet 2011
  • Quartier/ Lieu : Salle des fêtes de la CUY

12) Atelier de restitution de la formation sur « la mobilisation des populations pour la prise en considération de leurs droits dans les politiques foncières » (UMOJA)

  • Organisations/Personnes responsables : Mutuelles d’habitat des quartiers du PDQUD, Associations relais,
  • Période : 08 juillet 2011
  • Quartier/ Lieu : Maison des Jeunes de NKOMKANA

13) Atelier de restitution de la formation internationale sur les méthodes de transformation des droits en politiques publiques (DESC)

  • Organisations/Personnes responsables : Membre de la plateforme DESC Cameroun, Association de quartiers, Associations relais
  • Période : 15 juillet 2011
  • Quartier/ Lieu : Salle de réunion du RNHC

14) Atelier de formation sur la prise compte de l’approche genre dans les programmes d’ASSOAL

  • Organisations/Personnes responsables : Cadres techniques d’ASSOAL, membre du RNHC (SEN), Membres des organisations de quartiers, associations relais
  • Période : 20-22 juillet 2011
  • Quartier/ Lieu : Salle de réunion ASSOAL

15) Atelier de restitution de la formation internationale sur les DESC : Guide méthodologique sur les politiques publiques et DESC

  • Organisations/Personnes responsables : Membre de la plateforme DESC Cameroun, Association de quartiers, Associations relais
  • Période : 12 Août 2011
  • Quartier/ Lieu : Salle de réunion ALVF

16) Atelier de formation des promoteurs des mutuelles et coopératives d’habitat à la gestion d’un projet de logement social (Restitution de la capitalisation de l’expérience de NKOLNKOUMOU)

  • Organisations/Personnes responsables : Membre de la plateforme des promoteurs des mutuelles et coopératives d’habitat, les mutuelles d’habitat des quartiers du PDQUD, Associations relais, BADQ
  • Période : 17-19 Août 2011
  • Quartier/ Lieu : Salle de réunion de la mairie de Yaoundé 7

17) Atelier de formation sur la gouvernance triarticulée, société civile et décentralisation

  • Organisations/Personnes responsables : Membres réseaux ONG partenaires
  • Période : Du 23 au 25 Août 2011
  • Quartier/ Lieu : Conférence épiscopale de Mvolye

18) Ateliers de restitution des études de restructuration concertée des quartiers NKOLBIKOK et MOKOLO

  • Organisations/Personnes responsables : Associations relais, Communes / RHQ, Médiateurs/Formateurs, Equipe ASSOAL
  • Période : JUIN 2011
  • Quartier/ Lieu : CUY NKOLBIKOK et MOKOLO

19) Conférence de clôture sur le thème : « Justice pour tous les quartiers »

  • Organisations/Personnes responsables : Communicateur/Associations relais, Communes / RHQ, Médiateurs/Formateurs, Equipe ASSOAL
  • Période : 31/08
  • Quartier/ Lieu : Foyer Bandjoun ou palais des sports

A télécharger :

PDF - 147.8 ko
Programme détaillé des Universités itinérantes Citoyennes 2011

Pour plus d’information :

ASSOAL
Association des Amoureux du Livre
Actions Solidaires de Soutien aux Organisations et d’Appui aux Libertés
Organisation dotée du statut consultatif spécial de l’ECOSOC (ONU)
BP : 5268 Yaoundé-Cameroun siège national : Quartier Bastos, face Kindjo,
Tél/Fax. (237) 22 20.10.12 /Cel : 77.29.54.64/ Camtel : 22.09.94.10
Email : assoalcam@yahoo.fr / site web : www.devloc.net / www.assoal.org / www.rnhc.org / www.habitatcameroun.net / www.plateformedesccam.org


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 945255

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Français  Suivre la vie du site Comment faire respecter les DESC ?  Suivre la vie du site Former et accompagner les populations   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.3 + AHUNTSIC | Webmaster : Zoul | Logo : www.laboiteapapillons.com

Creative Commons License