Goldilocks : Boucles d’or… le conte de fée vire au cauchemar

Le Droit au travail aux Philippines

mardi 20 avril 2010 par Bernardo D. Larin - PhilRights

L’entreprise Goldilocks a tiré son nom du conte de fée "Boucle d’or" (Goldilocks) mais l’histoire de ses employés est bien loin du classique " Et ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps".

L’Alliance philippine des défenseurs des droits de l’Homme (Philippine Alliance of Human Rights Advocates - PAHRA) et le Réseau des ONG et organisations populaires philippines pour les droits économiques, sociaux et culturels (Philippine NGO-PO Network for ESC Rights) condamnent fermement les violations de droits perpétrées contre les travailleurs de Bukluran ng Independenteng Samahan na Itinatag SA Goldilocks (BISIG) qui ont fait grève le 11 mars 2010 pour protester contre les violations des droits du travail tels que le démantèlement des syndicats, le harcèlement et le licenciement illégal au sein de la société.

Dernière atrocité en date, des agents de sécurité de Goldilocks ainsi que des agents civils ont blessé au moins sept (7) travailleurs le 19 mars en tentant de disperser par la force le piquet de grève qui se tenait devant le siège de la société de Mandaluyong.

Ce conflit de travail, bien que récent au sein de Goldilocks, était latent depuis 2005, principalement en raison du refus de la société de reconnaître et de négocier avec le syndicat. Mais tout a basculé le 8 février avec le licenciement illégal de 127 employés accusés d’avoir déclenché une grève illégale, alors qu’ils ne tenaient qu’un piquet de grève après les heures de bureau.

La communauté des droits de l’Homme estime également que le gouvernement, par l’intermédiaire du ministère du Travail et de l’Emploi (Department of Labor and Employment - DOLE) et la commission nationale des relations du travail (National Labor Relations Commission - NLRC)*, est tout aussi coupable. En effet ces deux organismes ont toléré les actions de l’entreprise et semblent avoir pris des décisions biaisées.

En mai 2009, la NLRC a rejeté les quatre (4) plaintes déposées par les travailleurs. Ces plaintes étaient basées sur les éléments suivants : a) le refus de négocier, b) les pratiques de travail déloyales, c) l’exclusion temporaire illégale et d) la discrimination. En outre, les deux organismes n’ont pas réagi quand la société a renvoyé les 127 travailleurs sans attendre la fin de la période de « grâce » de dix (10) jours suite à la parution de la décision de la NLRC - discutable - d’ordonner ce licenciement. Après deux semaines d’angoisse permanente et malgré la faim qui les menace eux et leur famille, les travailleurs ont renoncé aux indemnités de départ (pourtant tentantes) et ont décidé de continuer la grève, non seulement pour leur réintégration et leur bien-être, mais également pour les droits des travailleurs au travail et au développement.

Les employés devraient pouvoir partager et bénéficier de manière équitable du succès et de la croissance de l’entreprise pour laquelle ils travaillent. Tout régime visant à reléguer le droit au travail à "la contractualisation" constitue une atteinte à la dignité des travailleurs et perpétue une gestion à caractère discriminatoire.

Soutenons et rejoignons les travailleurs, ensemble luttons pour les droits de l’Homme et la dignité.

Boycottez tous les produits Goldilocks !

Défendez les droits des travailleurs ! Défendez la dignité !

25 mars 2010

Philippine Alliance of Human Rights Advocates (Alliance philippine des défenseurs des droits de l’Homme) Philippine NGO-PO Network for ESC Rights (Réseau des ONG et organisations populaires philippines pour les droits économiques, sociaux et culturels)

Traduction : Géraldine SOLIGNAC

* La NLRC est une commission organisée par le gouvernement Philippin pour résoudre, enquêter et gérer les conflits entre employés et employeurs. La NLRC est une ramification du ministère du Travail et de l’Emploi.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 946383

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Français  Suivre la vie du site La situation des DESC localement   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.3 + AHUNTSIC | Webmaster : Zoul | Logo : www.laboiteapapillons.com

Creative Commons License