Journée mondiale de l’alimentation : Le Rapporteur spécial propose un Fonds mondial pour la Protection sociale

Rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l’alimentation

mardi 16 octobre 2012

«  La Journée mondiale de l’alimentation est de retour, de même que les prix alimentaires volatiles et dangereusement élevés. Le droit à l’alimentation est nié à chaque fois que les prix flambent et que les gens ne sont plus en mesure de mettre de la nourriture sur la table » a déclaré le Rapporteur spécial.

« Il existe cependant des moyens de protéger les gens des impacts de la volatilité des prix et de la pauvreté endémique. Nous devons entreprendre une action immédiate afin de garantir une protection sociale de base pour tous, » a-t-il ajouté. « Malgré l’importance de la protection sociale pour la sécurité alimentaire mondiale, entre 75 et 80 % des pauvres du monde n’ont pas de protection sociale complète, alors que le coût total de sa mise en place ne dépasserait pas 2 à 6 % du PIB mondial. »

Dans une nouvelle note d’information cosignée par Magdalena Sepúlveda, le Rapporteur spécial sur la pauvreté extrême et les droits de l’homme, De Schutter appelle la création d’un Fonds mondial pour la Protection sociale (FMPS). Il aurait pour double fonction de
a) combler le manque de financement entre ce que les pays les moins avancés (PMA) peuvent raisonnablement payer et ce que coûte la mise en place d’un socle de protection sociale, et
b) contribuer à la réassurance de ces plans contre les risques d’une demande excessive déclenchée par des chocs importants en i) conseillant les PMA sur les options de réassurance privée appropriées, ii) subventionnant les primes si nécessaire, et/ou iii) agir en qualité de réassureur de dernier ressort quand les plans privés ne sont pas suffisamment complets ou abordables.

Le Rapporteur spécial a déclaré : « En soutenant le FMPS, les États répondraient aux appels de l’OIT, de l’UNICEF, du G20 et de la Banque mondiale pour la mondialisation de la protection sociale, ils rempliraient leurs obligations en matière de droits de l’homme, modifieraient la forme de leur aide au développement et poursuivraient la promesse des Objectifs du Millénaire pour le Développement au-delà de leur expiration en 2015. » Il a suggéré que le FMPS soit discuté et développé dans le champ de travail Protection sociale du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) de la FAO, actuellement en session à Rome, et dans le cadre du travail de l’OIT sur le socle de protection sociale.

Lire la note d’information : ‘Underwriting the poor : a Global Fund for Social Protection’ (‘Réassurer les pauvres : un Fonds mondial pour la Protection sociale’).

Lire le communiqué de presse et la note de synthèse.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 945255

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Français  Suivre la vie du site Les DESC sur le plan international   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.3 + AHUNTSIC | Webmaster : Zoul | Logo : www.laboiteapapillons.com

Creative Commons License