Cellule Mali du Réseau Aoudaghost

lundi 2 février 2009 par Cellule Mali du Réseau Aoudaghost

PNG - 31.1 ko

contacter la Cellule Mali

Cellule Mali

Présentation des organisations membres de la Cellule nationale

Actions pratiques realisées par la cellule dans le domaine des DESC

La cellule Mali a été créée par des textes de refondation du réseau Aoudaghost adoptés en Assemblée Générale le 10 décembre 2004 à Lomé (Togo).

Statut de la Cellule : le Réseau Aoudaghost a été créé par la décision N°-0102MATCL –DNI du 17 mai 2006.

La cellule nationale du Mali est affiliée au Réseau Aoudaghost. Elle compte 4 ONG de développement au Mali :

Les objectifs de la cellule sont :

  • D’être un cadre d’échange, de réflexion, de solidarité et d’intégration entre les structures membres ;
  • D’être un cadre de renforcement des capacités (institutionnelle, structurelle et technique) ;
  • De constituer une force de proposition et de pression à l’échelle nationale et africaine pour les meilleures politiques sociales et économiques.

Mission de la cellule 

La cellule nationale est l’instance d’animation du réseau dans chaque pays.
Elle est composée des structures membres du réseau dans le pays selon les modalités précisées dans le règlement intérieur.
Elle a pour missions :

  • La mise en œuvre des orientations au niveau national,
  • L’identification, l’élaboration, l’exécution, le suivi et l’élaboration des programmes d’actions du Réseau au niveau national,
  • La recherche de partenariat technique et financier,
  • La mobilisation des ressources.

Organisation et Fonctionnement de la cellule du Mali 

Elle est composée des structures membres du Réseau au Mali ;

  • La cellule nationale est composée de deux structures au moins et six au plus jusqu’en 2010. Toutefois, les pays à une structure sont appuyés par la coordination pour évoluer vers la mise en place d’une cellule ;
  • Les membres de la cellule désignent une structure chargée de l’animation, de la représentation et des finances de la cellule nationale pour une période déterminée ;
  • La cellule nationale rend compte à la coordination générale ;
  • La gestion des fonds au niveau de la cellule nationale se fera suivant les manuels et procédures administratives et financières du Réseau ;
  • La cellule nationale élabore son cadre organique et structurel en toute autonomie mais celui-ci doit être approuvé pour la coordination générale ;

Acquis majeurs de la cellule

  • La mise en place et l’animation de la Plate-forme DESC du Mali en partenariat avec les autres organisations de la société civile.
  • Participation de tous les membres de la cellule aux activités planifiées et non planifiées.
  • L’existence d’un secrétariat permanant.
  • L’existence d’un siège équipé de façon modérée.

Partenariat Institutionnel

La cellule nationale a des partenaires au Sud comme au Nord :

  • Avec les organismes de coopération et de renforcement de capacités au Mali tels que le Ministère des affaires étrangères et de la coopération institutionnelle, le Ministère de l’administration territoriale et des collectivités locales.
  • Avec des associations de solidarité internationale dont Terre des Hommes en tant que partenaire à la constitution.

Partenariat stratégique avec Terre des Hommes France

Plan stratégique / perspective pour les cinq prochaines années :

  • La promotion pratique des DESC : animation des espaces de communication et d’échange créés avec les autres cellules nationales,
  • Le renforcement de capacités des membres de la cellule nationale, des acteurs socio –professionnels sur le terrain et des acteurs de base et élus locaux,
  • La participation aux rencontres internationales et sous régionales,
  • L’animation et la coordination de la cellule nationale.

retour au sommaire

PRESENTATION DES ORGANISATIONS MEMBRES DE LA CELLULE NATIONALE

Association d’appui aux initiatives de développement (AID-Mali)

Statut : Récépissé N°0109/MAT-DBNIT/DAG

Date de création : Février 1986

Objectifs

  • Contribuer à l’auto-suffisance et à la sécurité alimentaire des populations rurales défavorisées,
  • Renforcer la couverture sanitaire des populations défavorisées,
  • Appuyer la promotion de l’éducation de base,
  • Contribuer à la promotion socio-économique des femmes,
  • Appuyer les initiatives locales de générations de revenus,
  • Appuyer le développement des organisations locales et les Centres d’Education pour le Développement (CED).

Mission

L’AID se donne pour mission de contribuer à des initiatives locales pour le développement socio-économique et culturel des populations rurales et urbaines défavorisées.

Domaines d’intervention

  • Education
  • Santé
  • PME-PMI
  • Renforcement organisationnel
  • Appui aux collectivités décentralisées
  • Gestion des ressources naturelles

Zones d’intervention

Bamako - Ségou - Koulikoro - Mopti - Sikasso - Kayes

Cibles

Les populations rurales et urbaines défavorisées

retour au sommaire

Association jeunesse – action (AJA-Mali)

Statut

AJA MALI est agréée par l’accord cadre N°460 du 12 juillet 1994 comme ONG de développement.

Date de création : le 13 juillet 1993

Objectifs

  • Appuyer la scolarisation (écoles classiques ou Centre d’Education pour le Développement) des enfants démunis des quartiers périphériques,
  • Offrir aux enfants un soutien scolaire en vue de créer les conditions de leur réussite scolaire,
  • Contribuer à l’émergence dans l’opinion du quartier d’une conscience collective sur l’intérêt et l’utilité de la scolarisation des enfants,
  • Contribuer à la maîtrise des technologies de l’Information et de la communication par les jeunes (surtout les jeunes micro-entrepreneurs de l’économie urbaine),
  • Répondre efficacement aux besoins d’insertion et de perfectionnement professionnel des jeunes et artisans de 18 à 35 ans en milieu rural et urbain.

Mission

Promouvoir une politique d’insertion éducative des enfants démunis (enfants dans la rue et enfants apprentis) de 06 à 14 ans des quartiers.

Domaines d’intervention

  • L’appui à la scolarisation des enfants démunis de 06 à 14 ans,
  • L’accompagnement scolaire des enfants dans la rue (non scolarisés et/ou déscolarisés précoces) au CED,
  • L’accompagnement scolaire des jeunes enfants apprentis de 15 à 18 ans en vue de leur admission en formation professionnelle duale,
  • La formation professionnelle des jeunes et artisans de 18 à 35 ans en milieu rural et urbain,
  • Activités de lutte contre le trafic des enfants,
  • Le micro-crédit autogéré des femmes et jeunes filles des quartiers périphériques,
  • Technologies de l’information et de la communication.

Zones d’intervention

Bamako- Koulikoro – Ségou

Cibles

  • Enfants démunis non scolarisés de 06 à 09 ans
  • Enfants apprentis et/ou déscolarisés de 09 à 14 ans
  • Les parents des enfants apprentis (bénéficiaires indirects)
  • Les enfants dans la rue de 09 à 16 ans
  • Les mères des enfants dans la rue (bénéficiaires indirectes)
  • Les jeunes filles et garçons de 18 à 25 ans
  • Jeunes entrepreneurs sachant lire et écrire couramment

retour au sommaire

Mali – Environnement et Jeunesse (Mali-EnJeu)

Statut

Organisation non gouvernementale à caractère associatif
Accord cadre N° 0177/0340

Date de création : 28 mai 1992 à Bamako

Objectif

L’objectif de Mali-Enjeu est de contribuer à l’insertion socio-économique des enfants et jeunes en situation difficile.

Mission

Mali-Enjeu cherche à contribuer à la valorisation des initiatives des enfants et jeunes par la formation et l’insertion dans des structures qui leur procurent un emploi et leur assure un revenu.

Mali-Enjeu estime que “le développement du Mali passe par la valorisation des ressources multiples incarnées par la jeunesse”.

Domaines d’intervention

Etude et recherche-action

  • Education/formation
  • Micro- crédit /AG
  • Animation socio-éducative
  • Suivi évaluation
  • Appui conseil
  • Promotion et défense des droits de l’enfant.

Zones d’intervention

Kayes - Koulikoro - Sikasso - Ségou - Mopti - Bankass - District de Bamako

Cibles

  • Enfants et jeunes dans la rue 
  • Enfants en conflits avec la loi
  • Elèves Coraniques
  • Enfants victimes de la Traite des Jeunes exerçant les petits métiers
  • Petite enfance
  • Apprentis artisans
  • Jeunes porteurs de projets
  • Associations de jeunes et de femmes
  • Employées de maison

retour au sommaire

GUAMINA

Statut

Organisme non gouvernemental de développement ayant signé avec le gouvernement un accord cadre sous le numéro 0771/MATCL / CADB du 29 /07/2008

Date de création :1988

Objectifs

  • Contribuer a l’élaboration et la mise en œuvre des projets et des programmes suivant l’approche de droits humains,
  • Développer les actions recherches sur les structures d’organisations paysannes et les bénéficiaires spécifiques,
  • Appuyer les structures de base pour le renforcement de leur capacité de prise en charge de leur propre développement,
  • Favoriser l’insertion des groupes défavorisés démunis et marginalisés à travers la mise en œuvre de projet productifs et la constitution du corps des volontaires,
  • Contribuer à la mobilisation des ressources financières matérielles et humaines pour la mise en œuvre des programmes de développement,
  • Valoriser les compétences internes de la structure à travers l’implication et participation des agents d’exécution et personnes ressources dans les actions d’études, d’identification de mise en œuvre et de suivi évaluation des projets.

Mission

Renforcer les capacités des organisations socioprofessionnelles de l’artisanat du Mali en particulier et de la société civile en général pour leur participation comme acteurs principaux et responsables du développement socioéconomique du Mali et à la promotion des DESC.

Domaines d’intervention

  • Environnement
  • Développement des activités socio-économiques.
  • Développement social et décentralisation.

Un Programme spécifique d’appui à la promotion des droits économiques, sociaux et culturels (PAPDESC) a été initié en 2002 en partenariat avec Terre des Hommes France pour mieux cerner, de manière transversale à tous ces programmes et projets, les problématiques et contribuer à la recherche et la mise en œuvre de réponses idoines partagées.

Zones d’intervention

Le PAPDESC de GUAMINA intervient dans le district de Bamako et dans les régions du Mali au niveau des groupements et associations professionnels de l’artisanat et des organisations de promotion / protection des droits de l’homme dans toutes les localités du Mali :

Kayes- Sikasso - Bamako - Mopti - Ségou - Tombouctou

Cibles

  • Acteurs socioprofessionnels à la base ;
  • Enfants
  • Femmes
  • Artisans
  • Couches sociales vulnérables et dont les droits sont menacés.

retour au sommaire

ACTIONS PRATIQUES REALISEES PAR LA CELLULE DANS LE DOMAINE DES DESC

La mise en place de la Plate-forme DESC

Objectifs

  • Promouvoir et protéger les droits économiques, sociaux et culturels à travers le Mali en tant qu’approche de développement social, économique et culturel équitable, efficiente et de lutte contre la pauvreté.
  • Promouvoir la participation de la société civile à la mise en œuvre du PIDESC au Mali et des politiques publiques ainsi qu’à l’élaboration des rapports y afférents et au suivi des recommandations formulées par le Comité des droits économiques, sociaux et culturels des Nations Unies sur les rapports présentés par le Mali.
  • Développer des activités et des outils de renforcement des capacités de ses membres et des acteurs socioprofessionnels pour qu’ils participent, en toute connaissance de causes et d’effets, à la conception mais aussi à la mise en œuvre et à l’évaluation, en passant par le suivi des politiques, stratégies, plans, et programmes de développement socio-économique et culturel du Mali ;
  • Créer un espace national d’information, de partenariat, de réflexion et de coopération permettant de capitaliser et de diffuser les meilleures expériences des membres en matières de promotion et de protection des droits économiques, sociaux et culturels ainsi que les savoirs émergeant des communautés locales en matière d’exigence et de plaidoyer pour le mieux-être collectif ;
  • Réaliser des campagnes de plaidoyer et de lobbying pour la réalisation universelle des droits économiques, sociaux et culturels au Mali.
  • Créer une dynamique de formation par l’échange à l’échelle nationale, continentale et internationale pour mieux cerner les défis sociaux, économiques et culturels et initier des actions concertées et collectives à même de les juguler.

Cibles

  • La population ;
  • Le gouvernement ;
  • Les organisations de la société civile ;
  • Les organismes internationaux et sous régionaux.

Zones de réalisation

Bamako et l’ensemble des régions du Mali

Résultats atteints

  • La Plate-forme fonctionne et sa coordination est assurée par la cellule à travers Guamina.
  • La Plate-forme est dotée d’un statut et règlement intérieur.
  • Elle est légalement reconnue.
  • La Plate-forme a élaboré et publié son premier rapport alternatif sur les DESC en 2007.
  • La Plate-forme a participé à deux éditions du Forum mondial des droits humains.
  • La Plate-forme organise régulièrement des conférences thématiques sur les DESC.

retour au sommaire

Appui à l’élaboration du rapport alternatif

Objectif

Contribuer à impulser la jouissance et l’effectivité des DESC, gage de l’assise de l’humanité des populations de notre pays.

Cibles

  • Les organisations de la société civile,
  • Les partenaires financiers,
  • Les organisations internationales,
  • Le gouvernement,
  • Le comité DESC de Genève.

Zones de réalisation

Tout le territoire national

Résultats atteints

Le rapport est élaboré et disponible à Genève.

retour au sommaire

Renforcement de capacités des Cellules et Plate-forme :
Formation des membres de la cellule et de la Plate-forme sur les instruments et approches opératoires de promotion et d’exigence des droits

Objectif

Informer l’ensemble des participants sur l’état de mise en œuvre du PIDESC et l’importance des rapports alternatifs.

Cibles

  • Les partis politiques ;
  • Les députés ;
  • Les associations,
  • Les ONG

Zones de réalisation

BAMAKO et Koulikoro

Résultats atteints

Les conférences thématiques ont été tenues les 12, 14, et 19 Avril 2007 au Centre Djoliba autour des thématiques Droit à l’alimentation, Droit à l’éducation, Droit à la Santé, Droit au Logement et l’Accès à la terre et à la protection sociale. On retient que :

  • L’ensemble des participants a été informé sur l’état de mise en œuvre du PIDESC,
  • L’intérêt et l’importance des rapports alternatifs ont été expliqués aux participants.

retour au sommaire

Renforcement de capacités des acteurs socioprofessionnels :
Mise à disposition et initiation aux techniques de revendication citoyenne en phase avec l’évolution des secteurs concernés

Objectifs

  • Définir le concept et les instruments des droits humains en général et des DESC en particulier,
  • Formuler les principes fondamentaux des droits humains, 
  • Initier les comités DESC aux techniques de revendication des DESC,
  • Formuler les instruments internationaux et examiner les possibilités offertes aux artisans de faire appliquer les DESC,
  • Formuler les obligations des Etats et les acteurs non étatiques en matière de respect, de protection et de satisfaction de droits humains,
  • Partager de façon claire les démarches à l’exigibilité des DESC,
  • Faire un aperçu général sur l’état des droits économiques, sociaux et culturels au Mali.

Cibles

  • Acteurs socioprofessionnels ;
  • Elus locaux ;
  • Personnels des ONG membres ;
  • Associations.

Zones de réalisation

District de BAMAKO - Bougouni - Bankass - Ségou - Kayes - Koulikoro

Résultats atteints

Les comités DESC ont été consolidés par une formation organisée par le PAPDESC en partenariat avec le Réseau Aoudaghost à l’Assemblée permanente des chambres de métiers.

Les comités DESC ont été outillés sur :

  • les concepts de droits,
  • les manières de perception qu’on a des droits,
  • les différents textes et autres conventions, 
  • l’information sur ces textes et conventions, 
  • les stratégies de mise en œuvre pour que l’Etat puisse respecter les dits droits,
  • les stratégies de mise en œuvre si l’Etat ne respecte pas le PIDESC.

Mais avant les acquis avaient été expliqués à savoir l’élaboration du rapport alternatif par la Plate-forme DESC du Mali aux participants.

Les sensibilisations et les informations ont concerné environ 360 artisans dans les six communes du district de Bamako ; 600 jeunes ; plus de 80 travailleurs évoluant au sein des structures membres de la cellule nationale.

Ces acteurs ont été formés sur les modules évoqués ci- dessus.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 945255

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Français  Suivre la vie du site Qui sommes nous ?   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.3 + AHUNTSIC | Webmaster : Zoul | Logo : www.laboiteapapillons.com

Creative Commons License